Dans la même rubrique...

« TRADUCTION et INNOVATION »

Une passerelle entre les sciences et les humanités

Paris, 13-15 décembre 2012

Deuxième congrès bisannuel dans le cadre du partenariat entre le Centre d’Études sur la Traduction (Université Paris Diderot) et le Center for Translation Studies (University of Illinois at Urbana-Champaign)

Ce colloque rassemble des chercheurs et spécialistes de différents domaines qui présenteront des contribution de haut niveau autour de la question de la traduction comme facteur de diffusion de l’innovation dans les domaines des sciences et des humanités. Nous chercherons en particulier à mesurer de quelle manière sciences et humanités se recoupent à travers l’acte de traduction, et comment la traduction influence, non seulement la transmission, mais la constitution même des savoirs, dans un croisement continu de champs disciplinaires et culturels. Il apparaît que la traduction n’est pas une opération neutre. Tout au contraire ses procédures ont une incidence sur les disciplines dans lesquelles elle intervient. L’une des finalités du congrès est de mieux comprendre cet impact, son étendue et les conditions dans lesquelles il s’exerce. Une attention particulière est accordé à la question de savoir dans quelle mesure le champ de la traduction est lui-même structuré par les disciplines dans lesquelles elle est utilisée. Le besoin est souvent exprimé à l’adresse des scientifiques, et par les scientifiques eux-mêmes, de mieux communiquer sur les implications de leurs découvertes. Le monde actuel, avec sa technologie, mais aussi avec ses enjeux, économiques ou environnementaux, rend plus nécessaire que jamais que soit donnée à tous la capacité de comprendre et d’apprécier les résultats de la science, mais aussi les arguments que celle-ci produit. La traduction joue un rôle primordial dans ce processus, rôle qui cependant reste encore largement à reconnaître comme à définir. Les communications et les panels réunis pour ce colloque concernent des sujets où la traduction est envisagée dans ses effet de passerelle entre disciplines, ceci en particulier dans des domaines où les sciences sont impliquées : dans l’histoire des sciences, dans les sciences du langage, dans les sciences cliniques et du domaine de la santé, en psychologie et psychanalyse, en sciences cognitives, en anthropologie, pour ne citer que quelques-uns d’entre eux. L’anglais est-il vraiment la langue de la science ? Quelle est la capacité propre à la traduction à générer de nouveaux débats, de nouveaux enjeux dans et entre les disciplines ? La traduction est-elle en elle-même un facteur de rénovation des savoirs ? Telles sont quelques-unes des questions autour desquelles nous espérons contribuer à débattre au cours de ces journées.

Site de la conférence

Dépliant de la conférence

PNG - 312.7 ko

Documents à télécharger

Connexion