Danièle Brun, L’insidieuse malfaisance du père

GIF - 11.3 ko
9782738129574FS

« L’idée d’une insidieuse malfaisance du père a pris forme au cours d’une période où je me revoyais jeune mère avec mes enfants. Qu’en est-il du père ?, me suis-je alors demandé, en pensant à celui de mes enfants, au mien et, bien sûr, à celui de mes patients. Je me suis étonnée aussi que Freud ait innocenté le sien. Après tout, pourquoi innocenter le père ? Mais pourquoi, aussi, lui faire tant de reproches ? » Ce livre parle donc du père, héros pour la fonction qu’il occupe et destituable en raison des failles qu’on lui découvre. L’homme qu’il est répondrait-il rarement aux espérances de ses proches ? Mais lui aussi a ses blessures, dites et non dites. Qu’en fait-il ? Qu’en transmet-il ? Au-delà du bien et du mal, c’est à un renouvellement des figures du père que ce livre invite, à l’appui de nombreux récits cliniques. " D. B.

Danièle Brun, L’insidieuse malfaisance du père, Odile Jacob, Paris, 2013

Connexion