FIGURES DE DEUIL ET CRÉATION

Retour Sommaire

FIGURES DE DEUIL ET CRÉATION

Sous la direction de Catherine Desprats-Péquignot et Céline Masson

Qu’est-ce qui est mobilisé du travail du deuil dans le processus psychique de création ? Qu’il s’agisse d’écriture ou de formation d’images ? Toute création est une recomposition des traces d’un passé fragmenté. Ce sont les montages de la mémoire que nous tentons de comprendre. Les fantômes d’histoire et de mémoire sont convoqués et le sujet est pris par un sentiment d’inquiétante étrangeté. Nous sommes regardés à l’endroit même où ça vacille. Trouver les mots pour écrire, pour transmettre, pour adresser à l’autre l’expérience de l’indicible, c’est construire un lieu qui pourra l’accueillir, qui pourra transformer la douleur morale en expérience, qui pourra mettre le deuil à l’oeuvre. Faire une oeuvre, et les créateurs présentés dans ce recueil nous le disent, sollicite cette mémoire de temps où les traces ne cessent d’être remaniées, reconfigurant sans cesse le sol historique. Faire une oeuvre porte aussi le deuil qui chemin faisant permet de vivre et de rester créatif. Faisant suite à deux précédentes publications dans cette même collection, cet ouvrage est issu des travaux des membres du groupe de recherches Pandora – Psychanalyse et processus de création (création, corps et société) – CRPMS - Université Paris-Diderot (Paris 7), co-dirigé par Céline Masson et Catherine Desprats-Péquignot. Ont participé à ce livre, Houria Abdelouahed, Anne Brun, Catherine Desprats Pequignot, Laurie Laufer, Céline Masson, Suzanne Ferrières- Pestureau, Robert Samacher, Simone Sausse, Jean-Michel Vives.

Éditeur : Éditions l’Harmattan

Collection / Série : L’oeuvre et la psyché

Prix de vente au public (TTC) : 18 €

Retour Sommaire

Connexion