GENÈSES DE L’AUTISME, FREUD, BLEULER, KANNER

Psychanalyse et Transferts culturels Cycle de conférences organisé par Diana Kamienny Boczkowski

Maison de l’Amérique latine 217, bd Saint Germain 75007

Mardi 3 mars 2015 à 21 heures

Présentation de

GENÈSES DE L’AUTISME, FREUD, BLEULER, KANNER Epel, 2014

Interpellée par l’augmentation du nombre croissant de diagnostics « autisme » portés sur les enfants soignés dans un hôpital de jour parisien, Marie-Claude Thomas a commencé une recherche sur l’entité psychopathologique « autisme » au début des années 2000. Comment la souffrance de l’enfance, souffrance des liens de parenté, s’est-elle trouvée formatée dans la classification « autisme » ? La lecture des articles de Leo Kanner, leur contextualisation et leur analyse, ont donné lieu à une première communication, « L’invention de l’autisme », à Murcie (Espagne) en février 2003 au colloque Del Malestar a la creatividad. Cette approche de l’autisme mettait en valeur les champs épistémiques dans lesquels et avec lesquels la nosographie pédopsychiatrique dont fait partie « l’autisme infantile précoce » ou « autisme de Kanner », a été constituée dès son début, aux USA. Cette lecture critique de « l’autisme » s’est développée au cours de séminaires à Paris et en Amérique latine, lecture que permettent les analyses de Michel Foucault et l’enseignement de Lacan, notamment sa critique du comportementalisme. Les symptômes « autistiques » ont ainsi été considérés par M.-C. Thomas dans leur valeur langagière (cf. L’autisme et les langues) ; puis déconstruits en faisant la généalogie du mot « autisme » (Bleuler) et de l’entité psychiatrique « autisme infantile précoce » (Kanner). C’est cette recherche qui sera présentée et articulée aux décisions politiques de santé actuelles dans de nombreux pays.

Michel Plon et Érik Porge seront les discutants de Genèses de l’autisme.

Diana Kamienny Boczkowski exerce la psychanalyse à Paris et à Londres. Elle est membre de l’Association lacanienne internationale et de Savoirs et clinique.

Michel Plon exerce la psychanalyse à Paris. Il a publié plusieurs ouvrages, notamment le Vocabulaire de la Psychanalyse (1997) avec E. Roudinesco ; Pulsion de mort entre psychanalyse et philosophie (2004) et La vérité (2007) ; des articles dans la revue de psychanalyse Essaim et dans La Quinzaine littéraire (cf. « Hermétisme de l’autisme », n° 1108, juillet 2014).

Erik Porge exerce la psychanalyse à Paris, membre de l’association de psychanalyse Encore. Il a publié de nombreux ouvrages dont Jacques Lacan, un psychanalyste (2005), Transmettre la clinique psychanalytique (2005), Les noms du père chez Jacques Lacan (2013), Le ravissement de Lacan (2015). Il est directeur de la revue Essaim.

Marie-Claude Thomas exerce la psychanalyse à Paris, membre de l’École lacanienne de psychanalyse. Elle a publié Lacan, lecteur de Melanie Klein ( 2012), L’autisme et les langues, 2011, Genèses de l’autisme, Freud, Bleuler, Kanner, 2014 (traduits en espagnol). Accueillie « Huespedes Oficiales » de la Facultad de Psicologia de Universidad Nacional de Rosario.

Connexion